• EthikAnimal

Allogrooming...ou pas ?

Mais qu’est-ce qu’ils sont mignons, ces chats qui se font des léchouillent… Ils s’entendent si bien !

… Et si ce n’était pas aussi clair ?



Quand deux chats se lèchent mutuellement, on appelle cela l’allogrooming ou allotoilettage lorsqu’il s’agit de renforcer les liens sociaux. Cela intervient lorsque l’entente est bonne entre les deux chats, qu’ils sont tous les deux tranquillement installés et que les léchages se font de manière détendue et légère.


Mais il arrive que l’allogrooming ne soit pas un signe d’affection et doive plutôt être considéré, selon le contexte (toujours regarder le contexte !), comme :

  • Une demande d’interaction de l’un, et les léchages du second seront davantage une demande de mise à distance qu’un signe d’affection.

  • Ou carrément une demande du premier pour déloger le second d’une place convoitée (mais attention, une demande POLIE ! #lechatnestpasunrustre)

  • La séquence peut aussi commencer en allogrooming, détendu et affectueux, puis dégénérer progressivement.

Sur la vidéo jointe, Chat n°1 (sur la vidéo, Yoda sur la couverture) est tranquillement installé sur un moelleux couchage. Chat n°2 (Chaussette) débarque et convoite la place de Chat n°1.


Alors Chat n°2, appréciant Chat n°1 et connaissant l’adage selon lequel « on n’attire pas les mouches avec du vinaigre », va lui demander poliment de laisser sa place. Ce faisant, il va se mettre à le lécher.

Nous ne sommes pas là dans le cas d’un toilettage d’affection. C’est le toilettage familièrement appelé « pousse-toi de là que je m’y mette », comme dirait une célèbre comportementaliste félin (petit clin d’œil à celle qui se reconnaîtra).


Chat n°1 va y répondre en le léchant à son tour, mais plutôt dans le but de le mettre à distance (autrement dit « laisse-moi tranquille, tu vois pas que je dors ? »).


Alors nous nous retrouvons avec deux hypothèses pour la suite de notre histoire :

  • Soit Chat n°1 n’a aucune envie de laisser sa place si confortable et s’ensuit alors un épisode de bagarre plus ou moins prononcé. Il peut également ne pas y avoir de bagarre, ni l’un ni l’autre n’ayant envie que cela dégénère, et dans ce cas, les deux se serrent un peu et se retrouvent sur le même couchage.

  • Soit Chat n°1 considère que le couchage moelleux ne vaut pas la dépense d’énergie que représente une bagarre et ne veut pas non plus partager. Dans ce cas, il s’enfuit, laissant Chat n°2 récupérer la place convoitée. C’est ce qu’on peut observer ici avec Yoda qui abandonne vite la partie, préférant sa tranquillité à son couchage.

J’ai commencé la vidéo un peu tardivement, du coup nous n’avons que la partie où le léchage dégénère mais j’essaierai d'en refaire d’autres... cela arrive souvent chez moi ! Vous noterez l’air absolument adorable (et si innocent) de Chaussette à la fin ! #jesuisinlovedeluimaisilestdiaboliqueenfait



Pour toutes les actus, c'est sur Facebook & Instagram !