• EthikAnimal

La (difficile) cohabitation entre chats

La cohabitation entre deux chats peut être source de tension et de conflits. Il faut dire que le chat est une espèce solitaire, qui n’a pas besoin de vivre avec d’autres congénères pour être bien dans ses pattes. Mais « espèce solitaire » ne veut pas dire que le chat ne peut pas vivre avec un autre congénère… ce serait oublier ses remarquables capacités d’adaptation.


L’entente est parfois harmonieuse et tout à fait cordiale. Dans ce cas, rien n’est plus adorable que deux chats dormant dans le même panier.


L’entente peut relever de la simple cohabitation. Dans ce cas, quelques conflits de temps en temps, mais chacun fait sa vie relativement paisiblement.


Enfin, il peut y avoir une franche antipathie entre les deux, ce qui génère alors, au grand dam de leurs humains, de nombreux conflits.


Mais d’où vient cette « franche antipathie » ? Définition : Sentiment irraisonné d'aversion, de répulsion.

Il vous est sans doute déjà arrivé de ne pas pouvoir supporter quelqu’un. Au premier regard, dès la première rencontre. C’est « physique », vous n’y arrivez pas, vous n’y arriverez jamais avec cette personne !


Chez les chats, cela arrive aussi. Certes.

Néanmoins, ce qui arrive le plus souvent, c’est la multiplication de facteurs environnementaux défavorables, d’associations négatives avec l’autre chat, de réactions inappropriées des humains qui a conduit à cette cohabitation conflictuelle.


C'est là que peut intervenir un comportementaliste félin. En agissant sur l’environnement, la création d’associations positives, la contagion émotionnelle des humains, on peut souvent améliorer la cohabitation entre deux chats.


Je ne dis pas que cela fonctionne dans 100% des cas. Je ne dis pas qu’une cohabitation conflictuelle deviendra totalement harmonieuse. Mais avec de l'investissement, de la patience et de l'anticipation, il est tout à fait possible qu’une cohabitation conflictuelle devienne moins conflictuelle ; que de la franche mésentente s’ensuit la tolérance, voire l’ignorance de l’autre chat.


Alors, oui, ils ne dormiront peut-être jamais dans le même panier, mais s’ils peuvent arrêter de se battre et vous faire aller chez le vétérinaire tous les mois, ça vaut le coup d’essayer !



Pour toutes les actus, c'est sur Facebook & Instagram !